15,2 La Barre Atlante - Louxor

CENTRE BIOS

BIEN-ETRE ET HARMONIE AU QUOTIDIEN

+32 (0)476 353 713

La Barre Atlante

 

Origine et action de la Barre atlante

 

  • La Barre atlante, dans sa forme actuelle, revue et corrigée par le chercheur P. A. Morel, longtemps chercheur aux côtés d'André de Bélizal et tous deux auteurs de Physique radiesthésique et micro-vibratoire (Éditions Servranx, Bruxelles, 2003 - un traité sur les ondes de formes), vient d'une bague trouvée par l'égyptologue Horward Carter qui, l'ayant enfilée lors de sa découverte, aurait été totalement protégé des actions mortelles de la terrible malédiction des pharaons qui a frappé les autres profanateurs

du tombeau de Toutankhamon en 1922.

 

  • La barre que P. A. Morel appelle Louksor vient d'un modèle provenant d'un sarcophage égyptien dont la propriété consiste à créer une zone de protection équilibrée mettant ses utilisateurs à l'abri de certaines ruptures de forces cosmo-telluriques d'origines naturelles et/ou artificielles (pilleurs de tombes, par exemple).

 

  • Si la bague est exceptionnelle dans sa forme propre, P. A. Morel a découvert que sa forme mise à plat et agrandie se saturait au point de produire du vert négatif. Il a donc analysé le problème, modifié les extrémités, jusqu'à lui donner sa forme actuelle qui n'a plus cet inconvénient et représente le nec plus ultra en matière de protection contre les ondes nocives.

 

  • Dans leur livre Physique micro-vibratoire et forces invisibles, voici ce qu'André de Bélizal et P. A. Morel en disent : « L'action de cet appareil est théoriquement effective dans une zone limite de 20 à 30 mètres autour de son axe, mais pratiquement, il faut seulement retenir une zone efficace de 15 à 20 mètres. Dans ce périmètre, toutes les "ruptures de force", qu'elles soient d'ordre tellurique ou magnétique, sont compensées et rééquilibrées. »

 

  • Situé au centre d'une maison, par exemple, on peut donc convenir que nous avons là largement de quoi protéger l'ensemble des habitants d'un bâtiment familial normal. Pour des bâtiments plus grands, des bureaux, des ateliers et des corps de ferme comprenant étables et autres écuries, il est logique de travailler avec plusieurs unités.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment placer votre Barre atlante

 

La façon classique :

 

  • La Barre atlante est déposée dans un point central de la maison, à plat sur le sol ou sur une table (éviter les meubles fermés formant des cavités comme les buffets et tables à tiroirs). Vous tenterez de déterminer au pendule, avec le plus de précision possible, l'endroit où poser la Barre atlante. Cet endroit trouvé, vous alignerez la Barre atlante dans la direction du Nord.

 

  • Pour savoir quel est le pôle nord de la Barre atlante, retournez-la : le nord est l'extrémité où débute, à 5 millimètres du bord, la rigole creusée sous la barre. Tandis que le pôle sud est l'extrémité ou la rigole est ouverte jusqu'au bout de la Barre.

 

  • Le meilleur moyen de placer correctement votre Barre Atlante est, bien sûr, d'utiliser un pendule, mais une boussole fera l'affaire si vous ne pratiquez pas la radiesthésie. Sachez que le Nord magnétique est variable, il sera donc bon de vérifier l'orientation de votre barre à date fixe, au solstice d'été, par exemple.

 

  • Si vous effectuez des travaux dans votre maison sur les volumes, l'électricité ou la plomberie, nous vous conseillons, à la fin de ces travaux, de vérifier si la barre est toujours située à l'endroit idéal de votre habitation.

 

Suspension de la Barre atlante :

 

Dans « Médecine de l'Habitat » (chap. IV, point 3), Jacques La Maya signale que certains utilisent avec succès la Barre atlante en suspension.

 

  • Si vous choisissez de suspendre votre Barre, vous constaterez qu'elle prendra une orientation naturelle. En effet, laissée libre, elle prendra sa position de meilleure activité.

 

  • La Barre atlante que nous proposons est percée de 2 trous au sommet de chaque triangle. Ces trous sont reliés par une rainure qui se trouve au dos de la Barre et dont l'ouverture est située au pôle sud de la Barre.

 

  • L'idéal est de la suspendre à 2 mètres du sol au moyen d'une cordelette en respectant le fait que le triangle formé au-dessus de la barre doit être équilatéral (tous les côtés égaux).

 

  • Pour ce faire, faites une marque (au marqueur ou à la craie de couturière) sur la cordelette à l'endroit où elle sort de la Barre au sommet d'un des triangles. Puis, en tendant bien la cordelette, mesurez 36,7 cm (dimension entre les 2 trous et donc base du triangle équilatéral) et marquez à nouveau cet endroit. Faites de même de l'autre côté. Vous ferez un noeud à l'endroit exact des 2 marques : le surplus de cordelette sera utilisé pour accrocher le dispositif en hauteur (au grenier, à un plafonnier..., à vous de déterminer le meilleur emplacement).

 

Rayon d'action :

  • L'endroit où cette barre sera placée, posée ou suspendue, sera le centre d'une sphère de protection de 20 à 30 mètres suivant les circonstances géographiques.

 

  • Jacques La Maya aussi rapporte que la barre se placerait d'elle-même dans une position optimale lorsqu'elle est suspendue.

 

  • Cela nous fait penser au fait que, lorsqu'on utilise une barre posée, il serait bon de vérifier régulièrement au pendule s'il y a lieu de lui donner une nouvelle orientation et/ou un nouvel emplacement pour rendre sa protection maximale.

 

  • Par ailleurs, nous avons observé qu'en déplaçant une barre, suspendue et stabilisée sur le Nord magnétique terrestre, à proximité d'une source de rayonnements domestiques (zone plus perturbée) elle prenait une nouvelle orientation. Testez !

 

  • Nous vous recommandons un outil efficace dans la lutte contre les ondes nocives de toute nature. Il vous reste donc à faire le réglage fin. Comme diraient les frères Servranx : pendulez, pendulez, pendulez. Comme dirait Jacques La Maya : testez, testez, testez.

 

Bibliographie :

 

  • La barre atlante a été expérimentée par Jacques La Maya.

 

  • il en fit état dans son fameux livre

 

  • La médecine de l'Habitat

 

  • Pour tirer un maximum de bienfaits de cette barre, lisez ou relisez l'ouvrage de Jacques La Maya Médecine de l'habitat aux éditions Dangles et, pour ceux qui auraient la chance d'en posséder un exemplaire, "Physique micro-vibratoire et forces invisibles", d'André de Bélizal et P. A. Morel, paru chez Desforges mais malheureusement épuisé.

 

  • Si vous souhaitez parfaire vos connaissances dans le domaine des ondes nocives et bénéfiques (elles existent aussi), vous trouverez de précieuses informations dans les ouvrages des frères Servranx : Ondes bénéfiques et Ondes nocives ainsi que dans Physique radiesthésique et micro-vibratoire également aux éditions Servranx.

 

©Éditions Servranx - Bruxelles, 2007.